Découvrir la Course d’Orientation

La Course d’Orientation est une activité ludique qui fait appel à une qualité essentielle: l’esprit de réflexion.

Il s’agit de parcourir un circuit matérialisé par des balises, que le participant doit découvrir par l’itinéraire de son choix, en utilisant une carte spéciale d’orientation et une boussole, développant  ainsi des stratégies pour être le plus efficace possible.

Quel que soit l’âge ou le niveau, débutant ou athlète, c’est avant tout un sport familial. La Course d’Orientation est d’ailleurs souvent organisée pour que toute la famille puisse participer, grâce à différents circuits adaptés à tous les âges, et des départs séparés pour permettre aux parents de se relayer auprès de leurs enfants pendant que l’autre fait son circuit.

Mais l’esprit de compétition reste présent, réussir un bon itinéraire compte plus que d’être le premier à l’arrivée. Dans les bois, l’orienteur est isolé avec pour seul compagnon sa carte et sa boussole, mais une fois le but atteint, il se retrouve en présence d’autres orienteurs pour partager sa passion. Il analyse, discute et compare, cartes à l’appui, les difficultés rencontrées et les erreurs commises.

Loisirs ou compétition à vous de choisir

La course d’orientation peut être pratiquée :

– en loisir, où le plaisir de se promener en pleine nature s’ajoute à celui de choisir son cheminement pour trouver les balises,

– en compétition, où la confrontation avec les autres participants apporte un élément de jeu supplémentaire. Il s’agit alors de faire les meilleurs choix d’itinéraire entre les balises.

En loisir ou en compétition, la course d’orientation se pratique sous différentes formes :

A pied : des benjamins aux vétérans, différents circuits adaptés aux capacités de chacun sont proposés à chaque manifestation. Ils ont en général une durée de 30 minutes à 2 heures selon l’âge, l’expérience et la forme physique des participants.

En VTT : l’orientation est plus simple puisqu’elle se limite à des déplacements sur des chemins, mais la vitesse de déplacement nécessite des capacités de mémorisation et d’anticipation importantes.

En Raid : une épreuve par équipe de 2 ou de 3, en autonomie totale sur un ou plusieurs jours. Endurance et choix sont primordiaux.

                                     

Le parcours

Pour faciliter la compréhension des moins initiés, le niveau de difficulté des courses organisées au niveau régional est identifiable par une couleur : vert, bleu, jaune, orange, violet, noir…dans l’ordre croissant de difficulté.

Avec les parcours de couleur, que vous soyez licencié ou pratiquant occasionnel, la course d’orientation est un sport qui s’adapte à votre niveau de pratique et de forme physique.

Selon votre licence, vous pouvez courir sur tous les parcours (licence compétition) ou sur les circuits jusqu’au niveau jaune inclus (licence sport-santé).

La course d’orientation se pratique à l’origine en terrain naturel. Forêts, landes, garrigues, chaos rocheux…autant d’aires de jeux potentielles sur lesquelles l’orienteur va pouvoir évoluer. A ces terrains s’ajoutent désormais des terrains plus urbains (vieux villages, parcs urbains, etc.) taillés sur mesure pour la spectaculaire discipline du « sprint » orientation.

Les postes disposés en circuits sont marqués sur la carte par des cercles violines, le départ par un triangle, l’arrivée par deux cercles concentriques.

Sur le terrain, ils sont matérialisés par une balise orange et blanche définie par un contrôle (lettre-code, pince ou boitier électronique…).

                                                              

Ces postes sont placés à des endroits caractéristiques du terrain représentés sur la carte.

L’orienteur témoigne de son passage aux postes en insérant son doigt électronique dans le boitier ou en perforant son carton de contrôle (ou en recopiant la lettre-code).

Les circuits de longueur variable, suivant la catégorie d’âge, sont à exécuter dans l’ordre imposé.

Les outils

 La carte 

La carte est l’élément de base en course d’orientation. Elle est très précise, et doit représenter le plus fidèlement possible le terrain car c’est grâce à elle que l’orienteur va pouvoir se déplacer en milieu inconnu pour les mêmes chances de réussites, qu’il connaisse ou non le terrain.

Pour savoir la lire et s’en servir, il faut connaître les légendes et le terrain que l’on va rencontrer. Les symboles utilisés sont normalisés par l’IOF (Fédération Internationale de la Course d’Orientation) et donc identiques d’une carte à l’autre et dans tous les pays.

 La boussole

La boussole n’est pas obligatoire, mais elle est fortement recommandée puisqu’elle permet à l’orienteur de garder en permanence sa carte orientée, pour pouvoir avancer dans la bonne direction (notamment lors des fameux azimuts). En compétition, la boussole peut se mettre au pouce pour rester toujours positionnée sur la carte.

 Les balises

Les balises sont les points de passage obligatoires que l’orienteur doit valider pour réaliser son circuit. Sur la carte, la balise est matérialisée par un cercle au centre duquel se situe un élément caractéristique du terrain (rocher, arbre particulier, etc.). Sur le terrain, la balise, matérialisée par une toile orange et blanche, est posée sur cet élément du terrain. Un boitier électrique permet d’enregistrer le passage de l’orienteur.

Où pratiquer?

Pour pratiquer, nous vous proposons 3 modalités:

 En club

 Sur un circuit initiation lors de l’une de nos manifestations

 Librement, sur un Espace Sport Orientation

 

 COMITE DEPARTEMENTAL

DE COURSE D'ORIENTATION DU VAR

133 Boulevard Général Brosset

83200 TOULON

04 94 36 13 14

REJOIGNEZ-NOUS SUR

Qui sommes-nous ?

Politique de confidentialité

Font Resize